Lieux de Rencontre - Le Centre Huit

Le centre huit

«Le Centre Huit a été crée par la paroisse protestante de Versailles. Il a été ouvert en 1970. C'est un lieu d'esprit et de fonctionnement œcuménique, qui vit grâce à l'engagement de personnes croyantes et non-croyantes.

Sa vocation est l'accueil et la rencontre des gens de tous âges et tous milieux, la réflexion et la recherche sur des sujets éthiques, politiques, philosophiques et théologiques, le dialogue et l'action sociale.

Il est ouvert à toute personne, toute association, tout projet en accord avec cet esprit d'ouverture et cet objectif de participation constructive à la vie de la cité. »

Dsc01775-R.jpg

 

Pour plus d'informations sur les activités du Centre Huit : voir le site internet du Centre 8

 

Le_centre_huit__le_patio.jpg

Dsc01775-R.jpg

 

Un peu d'histoire :

Imaginé dès 1966 pour pallier la capacité d’accueil insuffisante de la « maison paroissiale » de l’époque (située rue Rémilly), le Centre 8 a été édifié sur le terrain de la rue Porte de Buc, alors vendu par les Diaconesses à l’Eglise Réformée de France pour financer la construction de Claire Demeure.
Sa conception puis sa construction, qui se sont échelonnées sur les années 1968 à 1970, ont été jalonnées de discussions et d’échanges enflammés, souvent tendus, et portés par l’engagement et la volonté de quelques uns de voir aboutir ce projet ambitieux pour une paroisse alors en pleine expansion. André Leprette, Pierre Fouilhe, Marc Lauverjat et Bernard Passini ont été quelques uns, parmi d’autres, de ces artisans engagés, animés du désir un peu fou de voir exister ce lieu et de lui donner son sens :
Le Centre 8, inauguré au printemps 1970, serait ainsi « le Parvis du temple », à la fois lieu de piété pour une paroisse élargie s’étendant de Versailles à Rambouillet (l’ERVYS), et lieu d’ouverture au monde, de « libre parole », dédié à l’accueil de tous, croyants ou non, protestants ou non. Les choix architecturaux opérés alors en témoignent. Belle vocation sans doute, celle d’une spiritualité vécue dans l’ouverture, à l’image d’une époque à la fois enthousiaste et idéaliste, mais dont la mise en oeuvre ne fut pas toujours aisée !
Pour la servir, la décision de confier la gestion, notamment financière, du Centre 8 à une association distincte de la paroisse, et ouverte (mais dotée d’un Conseil d’administration à majorité protestante),
s’est rapidement imposée : l’Association du Centre 8 était née, elle a fêté ses 40 ans il y a peu.
On peut aujourd’hui se demander si cette dissociation originelle entre la propriété (à l’Eglise) et la gestion du lieu (à l’Association Centre 8) ne résumerait pas, à elle seule, toute l’ambition et la complexité du projet qu’il porte?
Le Centre 8 a ainsi démarré son activité en 1970, sur cette double vocation bouillonnante: à la fois maison paroissiale, destinée à accueillir les activités de culte, l’instruction religieuse, le scoutisme, et lieu de conférences, de débats enflammés et d’activités sociales les plus engagées : qui se souvient par exemple que le Centre 8 fut le lieu de création d’une permanence du planning familial où affluaient les demandes d’IVG à une époque où la contraception n’était toujours pas légalisée en France ?
Il l’a poursuivie depuis lors cahin-caha, en accueillant (non sans réticences parfois de la part des paroissiens) les actions de la vie de l’Eglise pour mettre en oeuvre le projet de l’ERV, tout en restant fidèle à sa vocation d’accueil, de partage et d’ouverture: conférences, accueil de nombreuses associations (club de l’âge d’or, chorale, alphabétisation, aide aux chômeurs, CIMADE, Dom-Asile...) et même lieu de culture et de fête.
En cela, le centre a été successivement porté par la volonté, le charisme et la présence de quelques personnalités et pasteurs encore bien présents à la mémoire de beaucoup : Maurice Hammel, Henri Allaigre, Louis Schloesing, Gilles Pivot, Martine Millet.... et bien d’autres !
Rien de paisible durant ces années durant lesquelles le projet a maintes fois encore été critiqué, remis en cause... et finalement poursuivi !
Maison paroissiale ? Centre d’accueil ? Centre militant ? François Cottin, qui a assumé la Présidence de l’Association durant quelques années particulièrement mouvementées, a résumé ces turbulences avec humour : « le Centre 8 a bien failli se transformer en deux Centre 4, ou en un Centre 6 et un Centre 2 » !
De ces tensions parfois, et surtout de ce bouillonnement intellectuel, spirituel et culturel, sont nés peu à peu la notoriété, désormais établie, et le rayonnement de ce lieu si particulier et si riche.
Sur une gestion financière raisonnée, équilibrant les activités lucratives ou non, pour continuer de privilégier ses autres missions, le Centre a construit sa crédibilité et sa pérennité.
En cela, il semble avoir répondu aux attentes de ses concepteurs : faire du Centre 8 un lieu de « visibilité protestante » crédible et durable.
Le vieillissement que subit aujourd’hui le bâtiment et son inadaptation aux contraintes modernes nous obligent désormais à envisager sa rénovation, ou même sa refonte architecturale: mais avec quel projet ? Quel sens ? Quelles priorités ?
A coup sûr, le souci de rester fidèles à l’histoire et aux valeurs de nos aînés, à la fois spirituelles, intellectuelles et généreuses, celles d’une Eglise vivante, visible, ouverte sur le monde et sur les autres, mais repensée, apaisée et mieux adaptée aux évolutions de notre société et de notre paroisse, désormais plus resserrée dans ses effectifs.
Le parvis d’un temple modernisé ? La continuité dans la maturité ? Notre Eglise pourra trouver là, à l’évidence, la chance rare de disposer d’un lieu unique, lui permettant à la fois d’annoncer
l’Evangile, de réunir les siens et les autres, et de rayonner largement autour d’elle dans la cité.
De cette rénovation réussie et d’une gestion sage, le Centre 8 et la Paroisse devront tirer un nouveau souffle pour les 40 ans à venir : c’est là notre défi.
Blanche Lavenir Morel - février 2011

 

A qui appartient le Centre 8 ?


Le terrain du 8 rue Porte de Buc (d'une surface globale d'environ 1290 m2) a été vendu par les Diaconesses à l'UNACERF (Union Nationale des Associations Cultuelles de l'Eglise Réformée de France) par acte notarié du 20 Février 1969. (Les fonds issus de cette vente devant permettre de financer la construction de CLAIRE DEMEURE).
L'ERVYS a ensuite financé la construction des bâtiments et assuré la maîtrise d'ouvrage (grâce à un appel aux dons et à un emprunt bancaire remboursable sur 20 ans). L'ERV assume depuis lors la responsabilité de la gestion du domaine immobilier du Centre 8, dans le cadre d'un mandat qui lui a été consenti par l'UNACERF. A ce titre, elle a mis les locaux du Centre 8 à la disposition de l'Association Centre 8, au terme d'une convention renouvelable de 5 ans, pour qu'elle y exploite son activité et ce, à titre gratuit. La convention prévoit dans son article 7.3 que « les deux parties conviennent que la présente convention sera suspendue et soumise à révision au plus tard neuf mois après l’Assemblée Générale de l’ERV qui déciderait de mettre en oeuvre le projet immobilier de cette dernière actuellement à l’étude ». La dernière de ces conventions de mise à disposition, signée le 23 juin 2008, à effet rétroactif du 1er janvier, court jusqu'au 1er janvier 2013.

 

La rénovation du Centre Huit : un grand projet pour la paroisse

Plan_C8_1.jpg

 

Plan_C8_2.jpg

Travaux Participez financièrement à la rénovation du Centre Huit !
Un fonds pour la rénovation du Centre Huit a été ouvert à la Fondation du protestantisme. Vous pouvez dès maintenant faire un don dédié à :
Fondation du protestantisme
47, rue de Clichy 75311 Paris cedex 09
L'ordre du chèque est à mettre à : Fondation du protestantisme, avec la mention au verso du chèque : Rénovation du Centre Huit.
Vous recevrez un reçu fiscal permettant la déduction de l'impôt sur le revenu 2012 (de 66 % du don)
si votre don est réalisé avant le 31/12/2012.

 

Les conseils de mai et juin ont été mobilisés par l’avenir du Centre Huit.

Après l’appel téléphonique de M. le maire de Versailles le 30 avril 2013 qui a prévenu le conseil presbytéral que la ligne verte (ligne de métro n° 18) impacterait la parcelle du Centre Huit et l’appel téléphonique aux responsables de la Société du Grand Paris qui nous conseillent fortement d’arrêter les travaux de rénova2on du bâtiment Centre Huit, le conseil presbytéral s’est prononcé pour la suspension provisoire de la commande des travaux de rénovation.

La réunion de présentationon du projet par la Société du Grand Paris a eu lieu le 11 juin à la mairie de Versailles, en présence de responsables de l'Église locale, des diaconesses de Reuilly et de la mairie.
La ligne 18 provenant d'Orly, passant par Massy-Palaiseau, Saclay et Satory (ou St Quentin- en-Yvelines), aura son terminus provisoire en 2030 à Versailles- Chantiers.

L'enquête publique devrait être close pour le 31 décembre 2015 et les achats amiables effectués avant ceDe date, si possible avant fin 2014 pour stabiliser les tronçons et la position des gares, par l'intermédiaire de plusieurs comités techniques et comités de pilotage.

Le premier tronçon (Massy-Palaiseau / CEA) serait construit pour 2023, le deuxième (Massy-Palaiseau / Orly, avec connexion à la L14) pour 2027 et le troisième (CEA / Versailles-Chantiers) pour 2030.

La gare souterraine, avec des quais de 60 m, pourrait se situer à 28 m de profondeur sous le bâtiment du Centre Huit, en correspondance avec les deux passerelles (l'actuelle et une autre à construire).

Un puits suffisamment large pour construire la gare devrait donc être creusé ; il se situerait pour partir à l'emplacement de notre bâtiment et pour partie sur le terrain des diaconesses. Ce puits serait rebouché pour ne laisser que le débouché de la gare en extérieur, au fond de notre parcelle.

Il a été demandé à la Société du Grand Paris, compte tenu de ce que le projet présenté n'était pas compatible avec les activités de la paroisse (y compris entraide, scouts, association Centre Huit...), de préparer un nouveau projet, précisant notamment l'emprise des travaux sur notre parcelle, les besoins pour le débouché extérieur de la gare, et le projet de reconstruction du Centre Huit, sachant que ces travaux devraient avoir lieu entre 2024 et 2030.

Une nouvelle réunion Société Grand Paris - Ville - EPUV et diaconesses aura lieu fin septembre, début octobre 2013 pour, espérons-le, parvenir à une organisation pendant les travaux et à un projet de reconstruction du Centre Huit prenant en compte tous nos besoins. 

 

Une deuxième réunion a eu lieu avec la Société du Grand-Paris, début novembre 2013.

Aucune proposition nouvelle n’a été faite de sa part. Le projet est identique à celui proposé en juin 2013 à savoir les sorties de la gare souterraine et l’aire de retournement des bus sur notre terrain, ce qui est absolument incompatible avec le bon fonctionnement de notre centre paroissial. L’enquête publique aura lieu début 2015.

L’EPUdV a conclu la réunion en précisant clairement à la Société du Grand Paris qu’elle ne voulait pas de chan5er ni de gare sur son terrain.

Le conseil a rencontré la commission immobilière régionale. Malgré la proposition de la commission immobilière régionale de faire les travaux, le conseil a maintenu sa position de ne pas s’engager trop rapidement sans garantie. Le conseil a décidé de poursuivre la réflexion et de se donner du temps.

 

Le centre huit après les travaux de 2014

centre8_0415.jpgcentre8_ext.jpg

 

 

 

 



Date de création : 07/03/2009 @ 15:42
Dernière modification : 12/04/2015 @ 15:18
Catégorie : Lieux de Rencontre
Page lue 6152 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


temple-versailles-petit.jpgtemple-versailles-petit.jpgtemple_nuit.jpg

 Temple de Versailles

 

Calendrier
Recherche



Visites

 570677 visiteurs

 1 visiteur en ligne

^ Haut ^