http://www.erversailles.org/

Dimanche 30 juillet 2017 (Prédication 2017)

Prédication Jacques Bosch  du 30 juillet 2017 au temple de Versailles.

 

Matthieu 13, 44 à 52

Frères et sœurs, chers amis… Vous l’avez certainement remarqué au cours de vos lectures des Évangiles, quand Jésus s’adressait aux foules ou simplement à ses disciples, il ne parlait que très rarement de façon directe de Dieu, mais utilisait un mode de communication indirect les Paraboles.

      Ces petites histoires mettaient en scène, dans leur vie courante des hommes et des Femmes, jeunes ou âgés, appartenant au monde rural. Ces Hommes et ces Femmes représentaient la Société d’alors avec ses qualités et ses défauts, ses difficultés aussi bien que ses joies et ses aspirations.

     Les Paraboles accrochaient facilement les auditeurs de Jésus car elles s’appuyaient sur leur vie quotidienne et elles leur paraissaient relativement aisées à comprendre, mais en fait …

… le sens profond de ces scènes de la vie courante demeurait caché, pour certaines Paraboles, Jésus lui même en révélait le sens à ses disciples… pour d’autres leur vraie signification, leur enseignement restait à découvrir.

    Je vous propose, chers amis, avec le secours de Dieu, D’ESSAYER de sonder, de comprendre, d’approcher le sens profond des Paraboles proposées à votre méditation ce matin… Dieu est insondable, mais il se laisse parfois deviner, dévoiler du moins en partie.

    Le Royaume des Cieux est COMPARABLE … à …

Toute comparaison est par définition relativement imprécise et laisse la place à la discussion, à des opinions différentes et nuancées… vos éclairages complémentaires seront les bienvenus.

 

    Le Royaume des Cieux est COMPARABLE à

·       Un Trésor caché

·      une Perle de grand Prix, nous dit Matthieu.

Le professeur BONNARD, nous dit dans son « Commentaire de l’Évangile de Mathieu » que ce n’est pas le Royaume en tant que tel qui est comparé à un Trésor caché et à une Perle mais «  ce qui se passe » quand un Homme trouve un Trésor caché et «  ce qui se passe » quand un Homme découvre le Royaume ou en d’autres termes rencontre Jésus Christ.

    Dans la Palestine du temps de Jésus, les brigands étaient nombreux. La pratique de protéger ses économies, son « Trésor », en le mettant dans une cassette et en l’enfouissant quelque part dans un champ était courante.

Soulignons que nous n’avons aucune précision sur le Trésor de la Parabole, sa nature or - argent…, son aspect .

Le Trésor est caché dans un champ

·      … depuis combien de temps ?

·      … par qui ?

·      ….dans quelles circonstances ?

…. Nous l’ignorons !

    Un Homme, vraisemblablement un ouvrier agricole, le découvre par hasard…

    Sans doute au cours d’un labour

·      Bouleversé par l’inattendu de sa découverte

·      Dans la joie, l’euphorie mêlée de crainte

·      Dans la peur de se faire voler ce Trésor ou d’avoir à le partager avec le propriétaire du champ.

    Cet homme décide :

·      De le « recacher »

·      De l’Enfouir à nouveau dans un champ

·      Et d’acheter ce champ. Pour cela…  il VEND TOUT CE QU’IL POSSÈDE … un vrai dépouillement !

Ce Trésor dont nous ignorons, la nature, l’aspect est jugé suffisamment important pour justifier le « dépouillement » nécessaire à son acquisition… « L’Homme vend TOUT ce qu’il a… »

    A trop insister sur ce dépouillement on pourrait penser que ce Trésor, le Royaume de Dieu auquel il est comparé pourrait être  acquis à Prix d’ Or, d’Argent, de pratiques religieuses, pourrait être « mérité ».

Cette interprétation, cette lecture de texte, reviendrait à considérer ce dépouillement comme une CONDITION d’accès au Royaume  alors qu’il est le  RÉSULTAT, l’ABOUTISSEMENT, du changement profond qui s’est opéré en cet Homme lorsqu’il a pris conscience de la valeur incommensurable du DON GRATUIT qui lui était offert.

     Un Véritable Trésor, certes sans valeur marchande mais infiniment plus précieux que tous les Trésors terrestres qui s’avèrent souvent décevants et sans lendemain.

Après nous avoir présenté un Homme QUI NE CHERCHAIT PAS MAIS QUI A TROUVÉ un Trésor caché dans un champ… Jésus nous présente un autre Homme qui lui CHERCHE, un Homme dont le but principal de sa Vie est de CHERCHER et qui TROUVE… une Perle incomparable, une Perle de Grand Prix.

    Et lui aussi renonce à tout ce qu’il possède, le vend, pour acquérir cette Perle.

En considérant, les deux volets de cette Parabole, l’Homme qui a trouvé un Trésor dans un champ et celui qui a trouvé la Perle de sa Vie, j’ai cru voir l’Image très forte des diverses possibilités de RENCONTRE d’un Homme ou d’une Femme avec le Christ. Une image à double face – celle de Dieu et celle de l’Homme.

    Deux approches différentes d’une même RENCONTRE : l’une apparemment fortuite, l’autre espérée, voulue, recherchée.

·      Celle d’un Homme en recherche, en quête de Dieu

·      Celle de Dieu en quête permanente, en attente de la réponse des Hommes à son amour.

    Que cette image nous aide nous aussi à RENCONTRER personnellement celui qui peut et veut devenir le TRÉSOR de notre Vie.

    Mon frère, ma sœur, avant d’aller plus loin dans notre méditation, ne croyez vous pas que la Parole de Dieu qui nous est adressée ce matin, nous amène à nous poser cette question importante…

·      CE TRÉSOR L’AVONS NOUS TROUVÉ ?

·      CE TRÉSOR NOUS A-T-IL  TROUVÉ ?

L’avons nous cherché… ou est-il entré soudainement dans notre Vie ?

En d’autres mots avons nous RENCONTRÉ le Christ - avons nous été RENCONTRÉS par le Christ ?

Notre présence ce matin au culte permet de penser que notre réponse à ces questions est sans hésitations un OUI très net !

Mais quant aux circonstances de cette Rencontre, quant à son ancienneté (c’était hier, avant hier… ou il y a déjà fort longtemps) peu importe… ce qui est important c’est la suite de cette Rencontre, de cette découverte d’un Trésor.

·      Qu’avons nous fait de ce Trésor ?

·      l’avons nous utilisé pour Vivre ?

·      l’avons nous dépensé, partagé ?

·      a-t-il été le moteur de notre Vie ?

ou bien, ce Trésor l’avons nous caché, gardé soigneusement caché tout au fond de notre cœur et de notre mémoire…préservé mais laissé en partie inactif ?

    A chacun de répondre dans le Secret de son cœur- ou de GARDER CETTE QUESTION OUVERTE … car même si ce Trésor est resté partiellement ou totalement caché, enfoui, oublié …il ne demande qu’à être REDÉCOUVERT, utilisé, dépensé…. en générateur de Paix, de Joie, d’Amour…

PARTAGÉ comme le repas auquel le Seigneur nous invite avec tous nos frères et  nos sœurs ?

                                                                    Amen